Chers (chères) amis (amies) de l'AXE

 

Je viens une fois de plus en ce jour, troubler votre pose dominicale, pour vous faire connaitre les faits suivants:

 

1°)  J'ai replacé hier sur ma page repertoire  le propre jour de l'anniversaire de sa mort (17/01/03)  les quatre articles que Jean ANNE m'avait confiés et que son futur Editeur lui avait demandé de faire retirer sur mon site afin de ne pas géner la publication d'un prochain livre.  Mais entretemps Jean Anne est parti pour d'autres horizons vibratoires et récemment l'ami écrivain Guy Tarade m'a appris que l'Editeur avait renoncé en fin de compte, à publier cet ouvrage. Revoici donc ces quatre articles:

Hommage au Père Steve (Jean Anne: volet 1)
AKALAL:Un surprenant voyage dans le temps. (Jean Anne: volet 2)
Le mystère et le secret des pierres (Jean Anne: volet 3)

Eux, nous & ailleurs (Jean Anne: volet 4)

 

 J'ai eu Jean ANNE au téléphone à Nice, à 7000 km de chez moi, quelques moments avant sa mort d'une crise cardiaque et il me demandait, si je pouvais lui envoyer une photo de la constellation  la Croix du Sud, que nous avons la chance d'apercevoir aux Antilles.  Hélas je n'ai pas eu le temps de le faire. Je crois que désormais, il pourra traverser la Voie Lactée avec une souveraine facilité et même pouvoir descendre sur Alpha Centaure pour voir tout ce qui s'y passe.

 

    C'est pour lui  que je mets, en fond musical de cette missive, cet air " Douce Nuit "  revue en mis style New Age par un compositeur nommé Enya. En effet cet air de circonstance en ces temps christiques, s'harmonise parfaitement (par son tampo au ralenti ) avec le contexte vibratoire recherché par le site ARTivision.

 

2°) C'est grâce à l'incomparable article Eux, nous & ailleurs  que j'ai pu prendre connaissance dès Mars 2001, d'une incroyable phrase prononcé par l'amiral Byrd en 1947.

 

    Mais voyons plus directement ce que Jean Anne nous en dit :

 

" Le 5 mars 1947, le journaliste Lee van Atta, accrédité lors de cette expédition, publia dans les colonnes du plus grand quotidien sud-américain, le "Mercurio"  une interview de l’amiral Byrd au cours de laquelle il déclara en substance: " C’est dur à entendre, mais dans le cas d’une nouvelle guerre il faudra s’attendre à des attaques d’avions qui peuvent voler d’un pôle à un autre". Il laissa aussi comprendre: "Qu’il y avait là bas une civilisation avancée qui se servait d’une technologie supérieure". Rappelons nous que ces événements se sont passés en 1947.. "

Or sur le site http://wintersteel.homestead.com/files/JamesArticles/How_High_Can_You_Jump_.htm  on peut lire:

 

On 5 March, 1947 the "El Mercurio" newspaper of Santiago, Chile, had a headline article "On Board the Mount Olympus on the High Seas" which quoted Byrd in an interview with Lee van Atta: "Adm. Byrd declared today that it was imperative for the United States to initiate immediate defense measures against hostile regions. Furthermore, Byrd stated that he "didn't want to frighten anyone unduly" but that it was "a bitter reality that in case of a new war the continental United States would be attacked by flying objects which could fly from pole to pole at incredible speeds". Interestingly, not long before he made these comments, the Admiral had recommended defense bases AT the North Pole. These were not "isolated" remarks... Admiral Byrd later repeated the each of these points of view, resulting from he described as his "personal knowledge" gathered both at the north and south poles, before a news conference held for International News Service.

 

dont j'ai fait la modeste traduction suivante:

 

Le 5  Mars 1947  "El Mercurio" journal de Santiago du Chili, avait titré en tête d'un article  "A bord du Mont Olympus des Hautes Mers " où Byrd fut interviewé  par Lee van Atta: L'amiral Byrd a déclaré aujourd'hui qu'il était impératif pour les Etats-Unis d' initier des mesures de  défense immédiates contre des régions hostiles. L'amiral déclara en plus, ne pas vouloir  effrayer indûment quiconque, mais  qu'il  resortait dès lors, une  réalité  amère, qu'en cas de une nouvelle guerre le territoire des Etats-Unis pourraient être attaqué par des objets volants succeptibles de se déplacer d'un Pôle à l'autre  à des vitesses incroyables.


(Plus tôt, il avait suggéré l'établissement de bases stratégiques de Défense au Pôle Nord.) l' Amiral Byrd répéta  les points de vue ci-dessus, qui résultaient de sa connaissance personnelle acquise  à la fois au Pôle Nord et au Pôle Sud, avant une conférence de pressetenue pour L'international News Service "

 

   Il importe donc effectivement d'avoir le texte exact en espagnol,  car dans le texte de J. ANNE, on a  traduit la phrase "attaqué par des objets volants" par   attaques d’avions . Byrd était un trop haut gradé de l'armée pour confondre  un avion avec  un objet volant (non identifié en sous-entendu). Donc s'il a utilisé le terme objets volants c'est qu'il ne s'agissait pas d'avions.

 

   Il serait aussi utile de savoir ce que représente ce : Mont Olympus des Hautes Mers  probablement le navire de Byrd et aussi cet "International News Service " probablement un journal ou une agence de presse?  Donc chers internautes vous avez peut-être la clé de ce mystère en main.

 

 J'ai en effet écrit aux responsables de ce journal El Mercurio la missive suivante : (voir plus bas pour l' espagnol )

 

Chers Messieurs

 

  Il est de la plus haute importance que nous puissions avoir la photocopie de l'article de Mr Lee van Atta , publié dans votre journal du  5 Mars 1947 "El Mercurio" . Il nous serait aussi très agréable recevoir  l'entête de votre journal de ce jour là et aussi le numéro de la page où l'article en question a été  publié, car une information publiée en première page, n'a pas le même résonnance que la même information publiée dans les pages intérieures du journal.

 

   Nous attendons avec ferveur vos conditions pour que notre demande soit positivement satisfaite.

 

 IDYLLE fred

 

fred.idylle@wanadoo.fr

 

 

Je croyais pouvoir avoir une réponse de ces messieurs du  journal "EL Mercurio" en écrivant à:

 

scliente.diario@emol.cl

et à

opinion.diario@emol.cl

 

Pas une réponse n'est venue me réconforter, disant si c'est possible ou pas.

 

Peut être alors que si plusieurs d'entre vous, arrivent à leur envoyer le message suivant, ils vont peut-être  bouger un peu et comprendre que cette affaire est très très sérieuse.

 

Voici le message en espagnol à balancer aux deux adresses précédentes :

Queridos SeÑores nuestros :

    Es de suma importancia que podamos tener la copia del artículo del Sr.Lee Van Atta, publicado en su periódico del 05 de Marzo de 1947 « EL MERCURIO ».

   Mucho seríamos agradecidos que nos envíen el encabezado o portada de su periódico de aquella época, al igual que el número de la página u artículo referente a lo que fue publicado porque una noticia publicada en primera página no tiene la misma conotación que la misma página publicada en las páginas internas del periódico.

    En la espera de una respuesta de su parte,  nos gustaría saber cuales son sus condiciones o requisitos a fin de que nuestra solicitud sea positiva.

Sin más a que hacer referencia , nos despedimos de ustedes.

fred.idylle@wanadoo.fr

Fred IDYLLE

        http://perso.wanadoo.fr/fidylle/docs/indexa1.html 

ou à    : http://www.chez.com/idylle/docs/indexa1.html 

 

 

Fin du message espagnol à expédier si vous le pouvez.

 

 3°) Pour répondre  à diverses interrogations  d' internautes (et en particulier à celles que les sceptiques m'ont lancées au sujet de Lobsang Rampa qui continue à défrayer la chronique des annèes après sa mort), j'ai mis hier en ligne l'article:

 

http://perso.wanadoo.fr/fidylle/docs/autresnotions.html

 

 et il est  la suite logique de :

 

http://perso.wanadoo.fr/fidylle/docs/notionsimportantes.html

 

Bonne lecture donc et à un de ces jours prochains si cette opportunité veut bien se présenter.

 

Vives amitiés tropicales

 Fred