Très cher(e)s

A propos de l’émission de vendredi 7 janvier sur le Koursk (Antenne 2)

A+

Gildas



Gildas,

 

Merci pour ton site Ummitique, mais il semble qu’il soit plus suisse que pékinois. ,On peut en rajouter à loisir, et faire revenir Lyndon laRouche là-dedans.. pourquoi pas..Le papier ne refuse pas l’encre.

 

Je t’envoie à suivre un copié-collé d’un échange que je viens d’avoir sur les histoires du Koursk.

 

Ca peut t’intéresser.

 

Fraternellement.

 

Henri

 

 

Il se trouve qu’un de mes correspondants sur une autre liste, m’a posé la même question que toi sur cette émission sur le Koursk. Mais lui m’a fait un petit résumé, alors je lui ai fait un long commentaire.

Je te l’envoie en transfert.

Après avoir envoyé ce message je suis allé voir la page du site de JP Petit que tu me recommandes.

Finalement les images les plus impressionnantes étaient le « sacre de Poutine » , la femme qui se fait faire une piqûre calmante, et ensuite un trou sur tribord sur la coque.

Donc ça ne change en rien ce que j’ai écrit.

JP Petit part constamment sur la MHD, c’est sa seconde nature, mais la MHD n’a rien à faire là-dedans.

Affaire classée aucun intérêt.

 

 

Bon Dimanche.

 

Henri

 


 

Merci pour ces informations.

 

 

Maintenant ce que je sais de l’affaire, tout au moins de différents points évoqués et qui semblent avoir été rassemblés pour donner un fil à cette histoire.

 

La torpille « Schkval » a été développée sur des bases d’hydrodynamique étudiées à l’institut d’hydrodynamique de Kiev (en Ukraine) à l’époque de l’URSS. En fait c’est une torpille fusée  qui se propulse en créant un mélange bi phasique gaz/eau dans son voisinage. Vous donnez une valeur de vitesse de 500km/h ce n’est pas la valeur que j’avais en tête, la valeur que j’avais en tête était de 330 m/seconde c'est-à-dire la vitesse du son dans l’air (environ 1000 km/h). Dès que l’affaire a été connue dans les années 90-92 dans le petit monde des gens intéressés, différentes manœuvres ont été entreprises notamment par le « UnderWater Warfare Center de l’US Navy à Neuport dans le Rhode Island » J’ai eu l’occasion en 97 de rencontrer le directeur scientifique de ce centre américain de R&D des torpilles , le Dr Nadolinck, et il ne rêvait que de cela, y compris de versions miniaturisées comme armes de poing pour nageurs de combat.. En fait l’US Navy a passé un contrat de R&D à l’institut d’hydrodynamique de Kiev, et la technologie a été transférée depuis l’Ukraine, alors que les Russes ne voulaient pas la transférer, ou tout au moins la transférer à des prix beaucoup plus élevés sous forme de technologie militaire et  non sous forme de recherche fondamentale à vil prix.

A noter que ces propulsions en milieux bi phasiques ont des propriétés tout à faite intéressantes, notamment dans le même ordre d’idée le vol d’un avion dans un bi phasique air/plasma, ce qui permet de réduire la traînée de 50%.. et d’économiser des quantités très importantes de carburant tout en rendant l’avion pratiquement furtif. L’ONERA s’essaie à ce transfert de technologie avec des Russes d’un Institut de Novossibirsk sous la houlette du Dr Tretyakov (c’est moi qui ai fait la connexion, alors je suis un peu informé..)

 

Mais pour en revenir aux torpilles « Schkval » (Squale), la Russie a marqué sont mécontentement dans l’affaire en arrêtant et en mettant en jugement le sieur Edmund Pope, ancien agent de la NIA (Naval Intelligence Agency) qui s’était mis comme consultant à son compte et avait dans son sac à Moscou des informations publiées libre accès sur le sujet…Edmund a été condamné à 20 ans de camp à « régime sévère » mais expulsé après son jugement, d’autant qu’il avait un cancer et besoin de soins spécifiques. Décembre 2000, c'est-à-dire après le Koursk.. Mais Edmund faisait un travail d’arrière garde, tout était déjà passé aux USA.. C’est là où il y a un point difficile à comprendre, pourquoi ce type s’intéressait-il encore à cela ??

 

 

L'Américain Edmond Pope gracié par Vladimir Poutine

 



Le président russe Vladimir Poutine a annoncé qu'il allait gracier l'industriel américain Edmond Pope. Pope a été condamné voilà trois jours à 20 ans d'emprisonnement après avoir été reconnu coupable d'espionnage.

M. Poutine a précisé qu'il entendait maintenir de bonnes relations avec les États-Unis. La condamnation d'Edmund Pope avait été dénoncée par les autorités américaines.

Le président russe n'a pas précisé la date de libération d'Edmond Pope. Il a simplement précisé que cette remise en liberté interviendrait après le 14 décembre.  

Maintenant que les Russes de l’organisme d’exportation d’armement Rosnabaronexport veuillent faire une démo pour faire une vente aux Chinois, c’est possible mais pas très vraisemblable. Les Russes se méfient des Chinois comme de la peste. Mais s’ils veulent faire une démo ils la font plus discrète sans inviter toute la flotte de l’Arctique. D’autant qu’il y a le sous marin « Tomsk » le dernier né (après le Koursk) qui est en opération à partir de Vladivostok et qui est équipé de torpilles Squale.. tout à côté des Chinois et beaucoup plus discret.

A noter qu’il a été évalué que 6 torpilles Squale pourraient couler un porte-avion nucléaire américain… Que ça gratte les Américains ce n’est pas étonnant.

Maintenant à ce qu’en temps de paix, les Américains déclenchent un tir de torpille sur le Koursk… On peut toujours rêver, mais je n’y crois pas un seul instant. Ce ne pourrait qu’être une décision personnelle de Clinton à l’époque.. et il quittait son poste, alors s’engager dans un tel bras de fer.. ce n’est pas sérieux. Clinton avait des mœurs plus chrétiennes avec Monika Lewinsky par exemple ; ce n’était pas Bush.

Jouer au poker en temps de paix avec un sujet pareil en estimant la réaction « nulle » de Poutine sous prétexte qu’il avait besoin de l’aide américaine.. c’est un délire d’un journaliste occidental. Alors que les Russes sont toujours viscéralement anti-américains et prêts à repartir contre ceux qui les ont écrasé avec leur « Guerre des Etoiles » bidonnée … Poutine aurait pu complètement galvaniser son pays avec cela. Et les Russes ont le gaz et le Pétrole dont les Américains et Européens ont besoin….

Que les deux sous marins américains aient été présents sur ce champ de manœuvre c’est sûr. Qu’ils se soient fait repérer par les Russes instantanément c’est sûr. Qu’ils aient été informés qu’ils avaient été repérés c’est sûr aussi avec des consignes données sur les déplacements possibles en fonction des manœuvres.

Maintenant fantasmer sur le fait qu’ils aient perpétré un acte de guerre ouverte, je n’y crois pas un instant.

Que Antenne 2 diffuse un document sans être sûr de ses arrières ça n’a rien d’étonnant, ils se lancent dans des trucs pas possibles.. Ils ont été condamnés pour diffamation avec Mamère contre le Pr. Pellerin, condamnation confirmée en Appel et en Cassation..

Maintenant les Russes et les Américains ne lanceront aucune attaque contre l’auteur du documentaire ni contre Antenne 2. Pour les Américains ce sera à mettre sur le dos de l’anti-américanisme français à la suite du bouquin de Thierry Meyssan réfutant l’hypothèse des attentats du 11 Septembre.. Et pour les Russes, ça les fera rigoler de voir que l’on charge le baudet américain.. un coup de pied de l’âne qu’il faut encourager..

Maintenant dire que la conduite de Poutine a été guidée par sa volonté d’avoir le support de sa population pour être réélu.. ça c’est encore un délire d’un journaliste occidental qui refait l’histoire en donnant une argumentation occidentale qui colle bien avec nos modes de pensée…Mais en Russie le pouvoir n’a rien à faire de la pensée des populations, les élections sont trafiquées.. on met juste un peu de vernis à l’affaire.. tout pour l’apparence, et de démocratie : rien du tout, et rien à faire.. La préoccupation du dirigeant russe envers les sondages d’opinion.. rien que d’écrire la phrase je suis plié en deux de rire..

Le coup de la piqûre calmante.. rien que de bien naturel en Russie.. En Occident on a des « cellules de soutien psychologique ».. ça revient à peu près au même, mais le « réalisme soviétique » est toujours là, un autre mode de pensée et d’autres modes d’actions qui ne versent pas dans le « psychologique » qui a laissé d’autres souvenirs localement.

Tout ce que je peux dire c’est que pour travailler encore actuellement sur des développements et des transferts de technologie portant sur des composants de poudres énergétiques (pour le compte de la SNPE), c’est que les Russes n’ont pas peur de prendre des risques, des matériaux hautement actifs mais bigrement mal stabilisés structurellement… et qui peuvent partir .. quasiment tout seul ou sous une faible excitation extérieure. Alors qu’un composé en Occident doit être maintenant « muratisé » c'est-à-dire résistant à l’explosion voisine, à l’incendie, la chute, l’impact d’une charge creuse etc..

 C’était mon commentaire. Et il n’engage que moi.

Cordialement.

Henri


            J’ai effectivement regardé cette émission sur le KOURSK vendredi soir ; elle était fort intéressante. En deux mots :

 

            L’URSS et les USA auraient démarré vers 1985 des recherches concernant des torpilles sous-marines performantes. Séparément ou pas, la Russie aurait procédé à la fin du siècle dernier à des essais couronnés de succès. La Russie aurait essayé de vendre ces fusées aux Chinois et en Avril 2000 le sous-marin KOURSK devait faire une démonstration à des militaires chinois présents dans un navire de guerre russe patrouillant à proximité. Les services secrets américains eurent vent de ces tractations et ne pouvaient accepter que la Russie et la Chine possède une telle arme.

 

            La fusée décrite serait à charge creuse, uranium appauvri comme pour les obus anti-chars, représentant une masse globale de 1 à 2 tonnes et propulsée sous l’eau à près de 500km/h, à comparer à 60km/h pour les torpilles actuelles les plus rapides. Sans doute un nouveau procédé.(gaîne de gaz entre l’eau et la coque de la torpille par exemple. Sur les photos montrées, elle semble partir à l’horizontale, au départ.

 

            Au moment de la démonstration, environ 3h avant la démonstration, les USA envoyèrent 2 sous-marins surveiller le KOURSK : un gros sous-marin servant d’appât et un petit proche pour l’attaque. Le petit aurait tiré une torpille ce qui aurait correspondu à la première explosion. La seconde explosion devant être soit un deuxième tir, soit une conséquence de la première explosion.

 

            Poutine ne voulant pas ternir son image de marque, aurait gardé le silence quelques jours. Les USA aurait compensé cette destruction en donnant 1 milliard de dollars à la Russie. Sur les 120 hommes d’équipage quelques uns situés à proximité de la salle des torpilles à l’avant auraient péri

Tout de suite. Le restant aurait vécu encore trois jours sous l’eau. Les USA, la Russie et sans doute la Chine auraient gardé le secret en haut lieu. Chacun ayant intérêt à se taire, et Poutine à se faire réélire…

 

            Les documents sont des documents officiels apparemment russes avec des prises satellites occidentales. La récupération du restant du sous-marin s’est faite grâce à des norvégiens spécialistes qui n’avaient pas droit d’accès à l’avant du KOURSK. Nous avons revu la séance d’explication entre les parents des victimes et les représentants du gouvernement, séance pendant laquelle le ton montant, une mère de l’une des victimes reçut une piqûre calmante entourée de six à sept militaires ou membres du service d’ordre en uniforme. Cette femme dite femme du commandant ou d’un officier  du KOURSK, aurait avoué que les officiers touchaient 50 Euros par mois et invectivé les responsables politiques. Un an après, on la retrouve lors des obsèques avec les familles.

 

            Toujours pour remonter dans les sondages, Poutine aurait accepté que les corps des victimes soient sortis du sous-marin, rendus à leur famille. Les membres de la marine, de l’armée, des services secrets, de la police et autres gêneurs auraient eu 20% d’augmentation. Le caisson du réacteur( de type analogue paraît-il à celui de Tchernobyl,) aurait été désossé dans un arsenal militaire, la coque découpée, les fusées nucléaires sorties de leur silo, et les silos noyés en mer. Mais il y  a encore 150 sous-marins nucléaires dans les cimetières marins.

 

            Depuis Poutine s’est fait réélire et s’est rapproché de l’Occident.

 

            Voici ma version. Je peux vous prêter mon enregistrement (durée 1h20 environ). J’aimerais avoir d’autres sons de cloche. Mais votre ami MASSIEU nous donne l’impression d’avoir eu raison pour cette séquence pour laquelle il faisait publicité dans l’un de ses derniers mails ; Beaucoup de  militaires russes sont donnés dans le générique final ainsi que des spécialistes anglais, norvégiens.  Le Canada aurait également cherché à se procurer  de telles fusées .

 

            N.B. Je ne pense pas que la chaîne 2 aurait laissé passer cette accusation s’il n’y avait pas eu du vrai derrière. Il faudrait maintenant avoir une émission analogue sur Tchernobyl !

 

                      Bien cordialement. Jean


(suite)

 

Cher Monsieur,

Je vois que vous avez du travailler sous les préceptes de Mr Chaudière.. qui était l’homme patron du projet « nodules de manganèse » la grande arnaque montée par les Américains sous Nixon pour aller repêcher les trois têtes « Sakharov » du K117 qui avait collapsé dans le Pacifique. Le tout avec l’aide de Howard Hughes dans la mise en œuvre du bateau Glomar Explorer. De mon côté j’ai effectivement sévit là-dedans pour Saclay, les batteries à enveloppe en titane pour résister à 400 bars de pression, et puis le proto échelle réduite du « PLA2 » le module avec volumes de syntactique (micro-billes de verre) pour pouvoir faire remonter des chargements de nodules.. Un très belle arnaque américaine qui a du coûter à la France environ 200MF de l’époque (1975-81).

Pour en revenir au déplacement du Squale, un ami m’a envoyé des extraits de l’émission en extension .wma. Sur cet extrait on voit un dessin d’artiste représentant la torpille conique-suppositoire.. en fait elle n’est pas conique du tout. Car il faut que sa forme et sa « peau » soient « auto-cavitante » !

Souvenez vous on vous a appris et à moi aussi à éviter absolument la cavitation.. les roues des pompes cavitantes tournent sans limitation due à la charge de la pompe..C’est absolument à éviter la roue s’affole en tournant dans le vide.. Ca c’est un raisonnement occidental. Maintenant le raisonnement soviétique était de dire : Soit la cavitation, comment optimiser, favoriser le phénomène pour atteindre son optimal.. D’où la torpille Squale qui se doit d’être autocavitante avec l’induction d’une partie des gaz de propulsion de la fusée pour amorcer le système et le maintenir.

Je vous signale qu’une autre application dont les chercheurs de l’Institut d’hydrodynamique de Kiev ne sont pas peu fier.. C’est la stérilisation des jus de fruits !

Pour stériliser un jus de fruit vous pouvez faire de la pasteurisation, mais vous allez perdre de la saveur et des vitamines ce qui va de pair.

Il y a la solution de monter la pression des jus de fruits jusqu’à 2000 bars, et là les microbes collapses.. (A l’université de Bordeaux, ils étudient le système). Mais on s’aperçoit vite que c’est long et que ça coûte cher, car il est dit que les liquides sont incompressibles.. ça c’est la théorie, dans la pratique le liquide est compressible, le récipient se dilate même s’il est de solide constitution. De plus il faut procéder par traitement par lot et ça ce n’est pas bien. Mais la roue d’une pompe qui cavite reçoit des chocs de surpression allant de 2000 à 4000 bars ! De quoi faire collapser les microbes.

Et comme les études ont été menées pour des structures auto-cavitantes menant à des décollements instables de couches limites (cf Navier-Stockes…) et bien en mettant ces structures aux formes particulières à l’intérieur d’un tube.. on stérilise directement et en continu des jus de fruits par simple passage dans la structure si l’on respecte les vitesses minimales.

C’est ce labo qu’il y a 40 ans a développé l’idée de la stérilisation en continu du lait… Procédé connu depuis sous le nom de stérilisation UHT. Ce process a été récupéré (gratos) par la compagnie suédoise Alpha-Laval qui l’a imposé dans le monde. Ce process a changé la vie des ménagères, des laitiers, des agriculteurs producteurs de lait. Pourquoi dans ce pays où l’on avait du mal avec la production de lait (cf les travaux du sieur Lyssenko…) peut-on inventer un procédé pour stériliser en continu 10 000 litres de lait à l’heure ??? Un procédé astucieux de deux plateaux tournant rapidement, plateaux chauffés à une température telle que l’on ait une stérilisation sur la couche mince du flux de lait entre les deux plateaux tournants, la perte de charge entre les plateaux correspondant à la surpression nécessaire pour ne pas que le lait passe en phase vapeur… Génialement simple et de bon goût !

Pour en revenir à Squale, la vitesse limite à l’intérieur du phénomène de cavitation c’est Mach 1, au-delà il faut changer les formes d’intrado-extrado pour rester dans l’auto-cavitation, et là ça devient beaucoup plus compliqué. La vue d’artiste de la torpille donnée dans le film montre bien que le gars qui est sensé avoir étudié le problème pendant trois ans n’a rien compris du tout et a présenté de la « bouillie pour les chats » ! Il n’est pas allé à Kiev pour se renseigner, les gars là-bas sont très prolixes.. C’est du reportage spectacle bâclé.

Je ne peux rien ajouter d’autre, si ce n’est comme vous regretter l’effondrement du « système » où il y avait d’un côté les « bons » et les « méchants » et réciproquement de chaque côté. Les vieux avaient un minimum vital. Les filles ne venaient pas faire les putes sur le Cours de Vincennes, les maffieux n’existaient pas, les militaires de chaque côté avaient un boulot au niveau de leur qualification technologique, les agriculteurs européens vendaient du blé et des poulets à l’URSS.. Ah la belle époque.

Dans vos deux messages vous dites : votre ami Maïsseux. Pourquoi pas.. mais je n’ai jamais rencontré ce monsieur qui a un caractère très particulier du genre « soupe au lait » il se met à déborder pour un oui ou un non sans que l’on puisse authentifier une origine réelle. Je me méfie toujours des gens qui « m’aiment » sans raison, car ils peuvent aussi bien me détester sans raison et ceci d’une seconde à l’autre de but en blanc..

Maïsseux a parlé sur le groupe de discussion de l’origine possible de la CIA sur l’affaire Tchernobyl, j’avais quelques informations pour ,soutenir et expliciter sa proposition, mais je m’en suis bien gardé.

Maintenant si vous voulez faire des copier coller de ce que j’ai écrit sur le sujet du Koursk, libre à vous, il n’y a pas de copyright.. Sur le thème .. on me signale…et le passer sur le groupe de ,discussion.

Cordialement.

H.L